Je suis à l’est – Josef Schovanec

Josef Schovanec ! Une sacrée découverte !

Je l’ai découvert cet été, à la faveur d’une blague sur les ondes de la Première (radio belge francophone). Après ce trait d’humour qui a attiré mon attention, j’ai tendu une oreille attentive à ce que racontait ce bonhomme…

Qui est Josef Schovanec ? C’est un jeune écrivain, docteur en philosophie, ancien de Sciences Po Paris, très intelligent, ultra-polyglotte et personne avec autisme, de type Asperger. Mais qu’est-ce qu’un autiste Asperger ? Je me suis précipitée sur son premier livre (bien qu’il en ait publié d’autres plus récents, consacrés à ses voyages et au voyage en général), qui est un témoignage personnel, subjectif, ni plaintif ni trop analytique, sur sa vie de personne avec autisme. Dans ce livre, Josef Schovanec milite pour que chacun, personne avec ou sans autisme, ait droit à une vie digne ; il démonte les clichés attachés aux personnes avec autisme, souvent fantasmées dans la culture populaire comme de grands enfants naïfs, ou des personnes dans leur bulle et violentes. Josef Schovanc nous explique dans son livre que les personnes avec autisme ne sont pas tant enfermées dans leur monde « par nature », comme on a tendance à le croire par facilité, qu’à cause de la place que la société ne leur fait pas, les rejetant souvent dans des structures « cent pour cent autiste ».

Imaginons, pour faire dans l’ironie un peu mordante, que les autistes aient leur État. Dans cet État, nul système politique n’étant parfait, évolue une minorité de gens anormaux, appelés normaux ailleurs. La fable est la suivante : un jour, une nouvelle équipe dirigeante, pleine de compassion, entreprend des actions d’inclusion de cette minorité discriminée. Des programmes sont mis en place, à l’école notamment, pour rendre normaux, c’est-à-dire autistes, les enfants en question.

Le fond de la démarche de Josef Schovanec est la volonté de ne plus définir les personnes par leurs traits exclusifs, anormaux ou « autistiques » … Il affirme que considérer une personne, c’est considérer l’inné et l’acquis, les caractéristiques sociales et les traits « autistiques » de chacun… Car nous avons tous nos côtés bizarres, nos monomanies, nos tendances « autistiques » (vous savez, cette inexplicable habitude d’arriver précisément sur le quai sept minutes avec l’entrée du train en gare, ou encore cette impatience pour quiconque rangera notre dentifrice ailleurs qu’à la place que nous lui avons choisie).

Érudition, humour, intelligence et sensibilité sont omniprésents chez Josef Schovanec. Ce jeune homme a des choses à dire, et pas seulement au niveau de l’autisme ! Je suis curieuse de savoir ce que le futur lui réserve. Lisez ses livres, sans peur de découvrir que vous-même êtes un peu autiste…

20-schovanec

Édition utilisée : SCHOVANEC, J., Je suis à l’Est ! Savant et autiste, Un témoignage unique, 2012, Plon, Paris, coécrit avec Caroline Glorion.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s