Avec joie et docilité – Johanna Sinisalo

L’époque contemporaine, en Finlande. La société finlandaise a évolué depuis le XIXe siècle vers une société où la paix sociale est le motif le plus important ; toute drogue (alcool, café, cigarette…) et tout produit susceptible d’avoir un effet nuisible pour la santé ont été bannis. De même, une sélection génétique de la race a conduit à séparer les individus entre deux groupes, les aptes et les non-aptes. Les rejetés sont les infras (hommes) et les morlocks (femmes), caractérisés par leur exclusion du marché de la reproduction. La panacée de cette société sont les hommes totalement dominants (les virilos) et les femmes complètement domestiquées, les « parfaites » éloïs, au physique avantageux mais incapables de réflexion, tout juste bonnes à tenir un ménage et à servir les virilos. Dans ce monde extrêmement codifié, un sursaut génétique a donné naissance à Vanna, née avec le physique d’une éloï, mais le caractère indépendant d’une morlock. Elle grandit avec sa sœur, idéale petite éloï, dans une ferme campagnarde, mais chaque année qui passe la rapproche de son entrée sur le marché de l’accouplement et du danger potentiel qui la guette, elle, fausse éloï…

J’ai un avis très partagé sur ce roman. D’une part, la situation initiale m’avait semblée passionnante, ce qui m’avait poussée à l’acheter. Je suis une grande amatrice de science-fiction, et encore plus de dystopie, et ce livre semblait donc fait pour moi. J’ai lu Avec joie et docilité rapidement, en conservant de l’intérêt pour l’histoire tout au long du livre, ce qui est un très bon point. Néanmoins, j’ai trouvé le livre trop limité. La société créée par Johanna Sinisalo est intrigante et très intéressante, et l’auteure a densifié ce monde en expliquant sa création au lecteur, en ajoutant au récit des extraits de rapports, de manuels d’histoire… Cependant, j’ai (malheureusement) trouvé cette société assez vide. Certains protagonistes ne sont absolument pas développés (par exemple, le personnage de Harri Nissilä m’a semblé creux du début à la fin). Mais surtout, les personnages se comptent sur les doigts des deux mains ! J’aurais aimé que Johanna Sinisalo décrive toute une société ; on ne sait rien – ou si peu – des autres éloïs, des virilos, des gens du Bureau, des gaïens (la secte locale) …

Cette impression de richesse non exploitée, et toute la position féministe (et presque survivaliste) de Vanna, m’ont laissé un sentiment de frustration à la fin du livre. Je pensais, en arrivant vers la fin de l’ouvrage, qu’un second tome pourrait être en préparation, dans cet univers encore largement inexploré, et la résolution étant plus que fragmentaire, il y aurait de la matière pour cela… Néanmoins, je n’ai trouvé aucun indice (dans le livre ou de la part de l’auteure) qui laisserait penser qu’un second tome est prévu…

Ce roman, malgré ses manquements pour moi (peut-être parce que je suis déjà exigeante dès que je lis les mots « science-fiction » et « dystopie »), est tout de même un très bon divertissement ! Avec joie et docilité, en utilisant le mode de la dystopie, met en avant les bons que la cause féministe a fait depuis une cinquantaine d’année, et les fossés qu’elle a encore à franchir ! Johanna Sinisalo nous permet aussi agréablement de constater que la Scandinavie ne produit pas que des polars (une catégorie très à la mode depuis le succès de Millenium, il y a dix ans déjà). La science-fiction est de qualité chez Johanna Sinisalo, même si elle mériterait un traitement plus en profondeur. Je suis curieuse de découvrir d’autres de ses romans.

15-sinisalo

Édition utilisée : SINISALO, J., Avec joie et docilité, 2013. Pour l’édition française : 2016, Actes Sud, Arles, traduit du finnois par Anne Colin du Terrail.

Une réflexion sur “Avec joie et docilité – Johanna Sinisalo

  1. Pingback: Moi, Surunen, libérateur des peuples opprimés – Arto Paasilinna | bazar critique

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s